• Site mis à jour le jeudi 07 septembre 2017
Espace Membres

Connexion à votre compte

Identifiant
Mot de passe
astre-logo
  • Un arbre qui tombe fait plus de bruit que la forêt qui germe.

    GANDHI
  • Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements.

    CHARLES DARWIN
  • L'important n'est pas de convaincre mais de donner à réfléchir.

    BERNARD WERBER
  • Si vous avez un projet, si vous y croyez, faites-le. Car les hommes sont ainsi, qu’une fois engagé, vous trouverez toujours quelqu’un pour vous accompagner.

    MAREK HALTER
  • Rien n'est plus puissant qu'une idée dont le temps est venu

    VICTOR HUGO
  • La meilleure façon de prédire l'avenir, c'est de le créer.

    CITOYEN ANONYME
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6

Le GIEC remet sa synthèse définitive

Le Giec vient de rendre la synthèse de son cinquième rapport d'évaluation des changements climatiques. Il est encore possible de limiter à 2°C la hausse des températures, mais plus que jamais le temps presse.

L'influence de l'Homme sur le climat "est claire et en augmentation, avec des incidences observées sur tous les continents". Néanmoins, "nous disposons (…) d'options pour nous adapter à ces changements et des activités rigoureuses d'atténuation peuvent limiter les conséquences de l'évolution du climat à une gamme gérable". Pour réduire "le risque de conséquences graves, généralisées et irréversibles pour l'être humain et les écosystèmes", les émissions de gaz à effet de serre (GES) devraient diminuer au niveau mondial de 40 à 70% entre 2010 et 2050, et tomber à zéro ou moins d'ici 2100.

Telles sont les principales conclusions du rapport de synthèse présenté dans le résumé pour les décideurs de 40 pages publié dimanche 2 novembre par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec). Au delà du résumé pour décideurs, une synthèse plus complète reprend en quelque 115 pages les conclusions des trois volets du cinquième rapport d'évaluation du Giec : le volet sur les aspects physiques du système climatique validé en septembre 2013, celui sur les impacts des changements climatiques, la vulnérabilité et l'adaptation adopté en mars 2014 et celui sur l'atténuation des changements climatiques rendu en avril dernier.

"Ce rapport de synthèse a pour objectif de mettre en relation, de manière concise, les éléments des volumes 1, 2 et 3", explique le Giec, rappelant que "ce document très attendu servira de socle commun de référence pour les négociations internationales sur le climat dont l'un des enjeux majeurs est de parvenir à un accord applicable à tous les pays en 2015 à Paris lors de la 21ème conférence des parties (COP21) à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (Ccnucc)".

Lire la suite...  http://www.actu-environnement.com/ae/news/giec-synthese-5e-rapport-evaluation-changement-climatique-2-degres-23155.php4#xtor=ES-6

 (source : Philippe Collet - Actu-Environnement)

L'influence de l'Homme sur le climat "est claire et en augmentation, avec des incidences observées sur tous les continents". Néanmoins, "nous disposons (…) d'options pour nous adapter à ces changements et des activités rigoureuses d'atténuation peuvent limiter les conséquences de l'évolution du climat à une gamme gérable". Pour réduire "le risque de conséquences graves, généralisées et irréversibles pour l'être humain et les écosystèmes", les émissions de gaz à effet de serre (GES) devraient diminuer au niveau mondial de 40 à 70% entre 2010 et 2050, et tomber à zéro ou moins d'ici 2100.

Telles sont les principales conclusions du rapport de synthèse présenté dans le résumé pour les décideurs de 40 pages publié dimanche 2 novembre par le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec). Au delà du résumé pour décideurs, une synthèse plus complète reprend en quelque 115 pages les conclusions des trois volets du cinquième rapport d'évaluation du Giec : le volet sur les aspects physiques du système climatique validé en septembre 2013, celui sur les impacts des changements climatiques, la vulnérabilité et l'adaptation adopté en mars 2014 et celui sur l'atténuation des changements climatiques rendu en avril dernier.

"Ce rapport de synthèse a pour objectif de mettre en relation, de manière concise, les éléments des volumes 1, 2 et 3", explique le Giec, rappelant que "ce document très attendu servira de socle commun de référence pour les négociations internationales sur le climat dont l'un des enjeux majeurs est de parvenir à un accord applicable à tous les pays en 2015 à Paris lors de la 21ème conférence des parties (COP21) à la convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques (Ccnucc)".

Les changements climatiques sont bien là

Reprenant les informations publiées depuis 13 mois, la synthèse pointe d'abord